Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 18:34

http://benkweller.com/kite/images/album-cover.pngNever gonna change

A une époque, Ben Kweller avait un petit capital sympathie vis à vis des fans de ses parrains, les Strokes, les Kings of Leon qui l'avaient embarqué en tournée comme ils l'avaient fait pour Adam Green. Des cas étrangements similaires de jeunes songwriter qui ont manqué leur envol. Chacun a exploré une voie qui lui a fait perdre l'attention du public, et des médias: Green est parti dans une ambitieuse déconstruction de son art et étouffa ses mélodies sous des arrangements lourds comme des patates, Kweller abandonna au bout de deux albums son efficacité pop/rock grungy pour faire de la country insipide (son dernier album Changing Horses). Il se retrouve aujourd'hui à sortir son cinquième album sur son propre label, The Noise Company.

Go Fly A Kite est un agréable retour à ses premières amours, une mixture que les Wings et les Foo Fighters auraient pu boire autour d'une même table, quelque chose de faussement simpliste et un peu bas du front ("Jealous Girl", "Free") mais de temps en temps bougrement bien écrit ("Out the door", "Justify Me"). On se sent un peu coupable d'avaler ces chansons-smarties, qui fondent dans la bouche avec un goût de naiveté et de refus de grandir. Kweller tente de faire les même chansons que lorsqu'il avait 20 piges et la vie devant lui, et c'est peut-être le seul, mais gros défaut de ce disque qui n'a rien de plus à offrir que ce que Sha Sha et On My Way nous avaient donné. Le sagouin a même caché deux ballades country-esque en fin de galette, "I miss you" et "You can count on me", qui sentent un peu trop le kumbaya pour un type qui vient de dépasser la trentaine, marié, 2 enfants. A réserver aux fans de la première heure.

6/10

 

Sortie: 12 Février 2012

Label: The Noise Company (uniquement disponible sur le site de Ben Kweller)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires