Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 18:40

http://cdn.stereogum.com/files/2012/07/Grizzly-Bear-Shields.jpg

Or mélancolique

S'il y a un groupe de Brooklyn qui n'a jamais joué dans la cours des revivalistes fainéants ni des experimentalistes gonflants (hello collectif animal !) ces dernières années, c'est Grizzly Bear. Sur un créneau minuscule, ils ont repris la tradition du songwriting folk poétique américain à la mélancolie complexe (on pense au hasard à Simon and Garfunkel) et l'ont dynamité avec la liberté artistique de notre décennie, créant leur propre définition de "pop".Mais si Grizzly Bear a provoqué une quasi unanimité dans la presse et ses auditeurs au fil des albums, ce n'est pas tant par leur propension à défricher tout en gardant un cap mélodique évident, c'est surtout en écrivant de magnifiques titres ("Two Weeks", "Central And Remote") qui ne nécessitent pas un Bac +6 en rock-critic pour délivrer leur saveur.

Shields est leur travail le plus abouti car le plus "Grizzly Bearien", l'album que l'on attendait d'eux sans vraiment l'espérer: un talent pour la mélodie qui ferait fondre en larme ("Yet Again"), une capacité à étendre ses compositions dans de grandes odyssées multi-facettes totalement maîtrisées et délicieuses ("What's Wrong"), des jeux de legos sonores aux arrangements en dentelles qui font briller guitares, cuivres, violons d'un même éclat autour d'une ligne de piano déambulante et irréelle (l'incroyable "Sun In Your Eyes"). La voix est ici au service des titres, elle propulse l'émotion quelques miles plus loin mais ne prend jamais les devants, car Grizzly Bear reste un groupe, une proposition commune. En cela, les moments d'harmonie restent toujours les passages vocaux les plus impressionnants, même s'ils se font plus discrets ici aussi. Sur Veckatimest, leur dernier disque, ils touchaient le coche très souvent et avaient visé plus direct en s'éloignant de leur ballades quelques fois trop sombres ou moroses, ici ils réussissent autant dans l'ambiance (mystérieuse ici , lyrique là, voir même grandiose) que dans la cohérence sur toute la longueur.

Shields est une grande oeuvre musicale car elle traverse l'esprit et le coeur en vous laissant dans l'incompréhension qui va avec toute beauté artistique.

9/10

Label: Warp

Sortie: 17 Septembre

Partager cet article

Repost 0
Published by PallMall - dans Chroniques d'albums
commenter cet article

commentaires