Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 16:12

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41XAKSatPJL._SL500_AA300_.jpg

Rayon de fièvre

Karin Park est une fille, elle fait de la pop électronique assez sombre (goth, qu'on dit), et elle est suédoise. Directement, on pense "on a pas besoin d'une seconde Karin Andersson (The Knife, Fever Ray) !". Et puis on pose son cul, on démarre Highwire Poetry et on se rend compte que là où Andersson en solo est concentrée sur le malaise, l'exploration de sonorités expérimentales et de mélodies étranges, sa compatriote Park veut simplement devenir une popstar, avec les refrains ouverts au dance-floor, la voix qui ose l'émotion, le beat qui ne complexe jamais. Et aucun travail de tacheron là dedans, Highwire Poetry est purement un bijou de production et de tact dans ses arrangements: les basses qui vrombissent en sens inverse sur "Tiger Dreams", les synthés Depeche mode musclés et les blips virtuels sur l'irresistible "Restless", la boucle ambient stellaire sur "Tension" qui flotte pas loin musicalement d'une tech de kétaminé, un poil de sucre en plus. Du sucre brun quand même, car Karin Park a très souvent le timbre et le charme bipolaire d'une Bjork ou d'une Julie Christmas (Made Out Of Babies), la voix de jeune femme qui peut tendre vers l'hystérie si son monde ne tourne pas à la bonne vitesse, ce qui est toujours passionnant à écouter (la dark-wave de "New Era", la très dérangée "6000 years"). Highwire Poetry mérite tellement la promotion qu'il n'aura pas que je pourrai conclure en vous disant que dans quelques années cette fille deviendra une des artistes importantes de la pop internationale. Mais ça ressemblerait à une mauvaise chronique de blog, non ?

9/10

Label: State Of The Eye Records

Sortie: 20 Juin 2012

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pikapika - dans Chroniques d'albums
commenter cet article

commentaires

Nonivuniconnu 06/10/2012 22:00

Je suis d'accord. Cela dit, j'ajouterais aussi la ressemblance frappante entre sa voix et celle de Robyn. Leurs styles se ressemblent d'ailleurs pas mal je trouve (et c'est très bien comme ça).