Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 10:30

liars-wixiw.jpg

Les truands du futur

S'il y a un groupe de rock expérimental qui n'a jamais failli à la seconde partie de cette étiquette dans les années 2000, c'est Liars. Créateurs d'ambiances noisy détraquée (They Were Wrong , So We Drowned), abstractions tribales des cavernes (Drums not dead), dépression plus mélodique sous xanax (Liars) et cauchemar psychopathe autour d'hollywood (Sisterworld), on ne peut pas dire qu'ils soient du genre à laisser leur mauvaise graine dans le même jardin pour toujours. Avec WIXIW (prononcez "Wish you"), Liars s'écarte pour la première fois des instruments classiques (guitare, basse, batterie, seringue) pour livrer un album electronique, au sens strict du terme.
WIXIW est une odyssée dans un monde déshumanisé où le gris s'étale en mille nuances, où le mal est intriguant et le cerveau en veille, comme poussé dans ses instincts les plus bas, ses pensées floues, ses obsessions de fin de nuit. La remarquable maîtrise sonore et cohérence des 11 titres rappelle souvent un Radiohead qui aurait réalisé une suite d'Amnesiac, un Depeche Mode qui aurait filé ses compos à CAN. Cela implique d'écouter d'une traite, et encore, et encore, ne pas regarder les heures passer, au volant dans une ville calme et menaçante à 4h du mat' ("N°1 Against The Rush"), dans une secte sous-terraine alors que les sirènes de l'apocalypse résonnent ("WIXIW", "Flood To Flood"), au fond d'un égoût où la cold-wave est morte ("Who Is The Hunter") alors que le dance-floor du nouveau millénaire est offert à la horde de zombies désarticulés que l'humanité est devenue ("Brats", "A Ring On Every Finger"). WIXIW est une oeuvre qui réussit à polir la plus triste des réalités pour en faire un bijou à porter dans votre quotidien effrayant, plein d'insécurité, d'incertitude, mais surtout, d'incompréhension. Saisissant.

9/10

Sortie: 5 Juin

Label: Mute Records

 

le clip/morceau de l'année:

Partager cet article

Repost 0
Published by PallMall - dans Chroniques d'albums
commenter cet article

commentaires