Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 11:19

http://artyficielles.files.wordpress.com/2012/06/6942558374_c241e09dcc.jpg

Charlotte aux fraises ?

J'entends d'ici les grondements et les ricanements. Oui, une "fille de", "comme si on avait pas notre dose de pop bobo avec Charlotte Gainsbourg". J'ai eu vaguement cette pensée avant d'écouter ICU, premier ep/single (3 titres, quoi) de Lou Doillon. Et puis la mélodie amère de "ICU" est sortie des enceintes, et la voix de Doillon, sans accent américain forcé, sans hululement, sans frémissement d'actrice, juste une belle voix qui n'en fait pas trop et qui arrive en même temps à en faire beaucoup. Les violons arrivent, c'est classique, on voit déjà le clip en noir et blanc dans le métro parisien façon "je regarde à travers la fenêtre en espérant revoir mon ex amour de ma vie qui m'a plaqué". Ca marche très bien. Ensuite, pop guitare/piano printanière avec "Devil or Angel". Avec un titre pareil on se dit que ça va être neuneu au possible, et pas vraiment car le chant fait toute la différence. Lou Doillon, croyez le ou non, sonne comme Eleanor Friedberger (chanteuse des Fiery Furnaces), balance les syllabes à droite à gauche, joue entre chant et "récit" (le truc que Aznavour n'a pas réussi à maîtriser en 60 ans de carrière) avec une aisance qui bluffe.

Les cuivres en fin de course aident sans envahir, pile poil. Enfin, "Question And Answers" est surement le titre le plus radio-compatible , et encore une fois on dirait du Friedberger light, les paroles découpées aux ciseaux, le ton faussement monotone, l'impression d'une histoire qui pourrait durer des heures. L'instrumentation est peut-être moins impressionnante que sur le reste du disque mais l'efficacité est là. Nous ne parlerons pas du remix car comme chacun sait, les remixes c'est de la merde*. Et si la simplicité, le talent vocal et le charisme de Lou surpassait l'aspect très fashion, superficiel et mondain de la musique de Charlotte ( écrite par Beck, Jarvis Cocker, Neil Hannon entre autres) ?

7/10

Label: Barclay

Sortie: 11 Juin 2012

Site de Lou Doillon

Partager cet article

Repost 0
Published by PallMall - dans Chroniques d'albums
commenter cet article

commentaires