Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 09:12

http://f0.bcbits.com/z/17/35/1735915579-1.jpg

Sirop d'érable français

Une fois n'est pas coutume, on va parler single, séveune incheuh vu que c'est un vinyle et que 45 tours ça pète moins la classe. Without My Hat Records, un micro-label lyonnais tout juste démarré, semble avoir flairé un très bon coup avec les français baroque-folkeux de Minors, déjà responsables d'un premier album avouons-le totalement passé hors de notre radar en 2011, Ways/Times.

 

Sur "Night Birds Lurking", Minors continuent à ponctionner le Canada, de Arcade Fire à Most Serene Republic, mais ils le font divinement bien, avec la puissance mélodique et un son "live" aux imperfections humaines et d'autant plus touchantes. Le titre serpente, laisse les cuivres jouer à cache-cache, fait éclater les violons en sanglots lyriques, puis une clarinette jazzy vient s'éteindre, un orgue prend le dessus et les voix chuchotant des prières redémarrent une batterie en ascension jusqu'à un envol beau et triste qu'il sera difficile de ne pas rattacher au "No Cars Go" de Butler et Lachassagne.

 

Pour retomber, "In Daylight" penche plus vers la joyeuse fratrie en freestyle bohémien, Sufjan Stevens qui jouerait avec Port-O'Brien en somme, la dimension parallèle où les hippies ont trouvé la grace mélodique et oublié la drogue. Les arpèges de guitare tourbillonnent, la caisse claire joue avec nos nerfs, militaire ou tribale ? solennelle ou sauvage ? et les choeurs viennent, l'ascenseur émotionnel obligatoire, toujours coupé dans sa chute chez MiNors, cela semble une règle. Tout ça pour faire durer le plaisir, comme cette fin où le titre se déshabille et part raconter son histoire vers l'horizon, dans un dernier écho.

9/10

Label: Without My Hat Records

Sortie: 18 Février 2013

En écoute sur Bandcamp

Vinyle dispo pour 5,50e sur Without My Hat Records

Partager cet article

Repost 0

commentaires