Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 04:32

http://f0.bcbits.com/z/30/05/3005866259-1.jpg

Méticuleusement calibré

Blop blop blop, les étoiles de mer sont flashys ce soir, la féérie dansante des sirènes est sur le point de commencer et une musique s’immisce dans votre tête, ce genre de conneries pop 80’s mélo, dansante et criant « je veux vivre en costard trois pièces au bras des plus belles femmes du monde ». Cette musique, ça pourrait être The Golden Hour de Ocean City Defender, un projet solo (de Preston Merkley, canadien de son état) qui a le kit intégral pour réussir dans les clubs rock branchés et se faire remixer pour les discothèques (moins branchées, forcément) : des mélodies de winner, futuristes, grandiloquente, et cools (« The Freddy Shelly Throat Punch »), la dose de nonchalance et de dédain pour se faire respecter (« The Golden Hour ») et le côté binaire bêtement efficace qui marche toujours («Movement »).

A une époque où le revival du son 80’s est devenu un très bon placement en bourse dans l’industrie musicale (retours de Pulp, Blondie, Roxy Music … ) un artiste qui se réclame de Tears for Fears et New Order ne peut pas louper le coche. Ils apportent là-dessus un soupçon de shoegaze emprunté aux plus underground Radio Dept et M83, mais rien qui n’effraie les passants. Malgré ses allures de bon produit bien (trop ?) ficelé et calibré, on ne peut s’empêcher de trouver dans ce Golden Hour ep un charme désuet, ce sentiment quasi incompréhensible qui pousse à laisser RTL2 quand ils vous passent « Such a shame » de Talk Talk  … Pas une seconde d'ennui sur cet ep, pas de mauvaises chansons, pas de crime au mauvais goût, juste de la pop à synthés bien épais, rasée de près, "commerciale" mais séduisante.

 

Sortie: 6 Janvier 2012

Label: Aucun (en écoute/achat sous Bandcamp )


Partager cet article

Repost 0

commentaires