Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 14:08

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41NlrqcMyjL._SL500_AA300_.jpg

Goodbye Morning Benders

Pour ceux qui ne suivaient pas la bande de Brooklyn , POP ETC est l'horrible nouveau nom des Morning Benders, un groupe de pop d'orfèvre entre les 60's de Spector et les 2000-tizes de Grizzly Bear. Sauf que, ce changement (dû au fait que "Bender" est une insulte homophobe dans certains pays anglophones) sur la pochette s'accompagne d'une ravallement de façade sur disque.
Que fait un groupe quand il veut changer de voie ? Allez vous l'avez sur le bout de la langue ... De l'electro-pop de merde pardis ! Plus précisément ici nous avons le cas critique du groupe qui veut sonner comme la musique qu'ils écoutent tous les jours et ont donc embauché le producteur Andrew Dawson (Kanye West, Lyl Wayne) pour leur apprendre les rudiments du beat, de l'auto-tune, du RnB et des paroles tournant éternellement autour de "pourquoi tu veux pas sortir avec moi je suis un lover de première classe", et "Faisons la fête toute la nuit". La façon dont Chris Chu déforme sa voix (effet saturé, étiré, découpé) sur quasiment tous les titres donne l'impression qu'il chie sur tout le travail qu'il a pu accomplir jusqu'à aujourd'hui, qu'il a complètement oublié qu'il était le chanteur de quasi classiques comme "Excuses" ou "Wet Ciment". Ce type là mesdames et messieurs, avait une voix en or. Il en a fait de la soupe au caca à la Justin Bieber. Parlons rapidement des instruments, au nombre de deux: un mac et un clavier midi. Ce duo joue inlassablement des sonorités kitsh 80's (qu'on aurait pu apprécier si la mélodie était là et si c'était un type seul aux commandes, pas un groupe indé), des rythmiques pachydermiques pour radio fun (ou Fun Radio), et couvre la grossière entreprise de débilitation et simplification par quelques projectiles sonores façon blip blop de "mec qui s'y connait".

Vous ne me lirez pas citer un titre ou un autre dans cette chronique car c'est un disque qui ne le mérite pas vraiment, et si vous ne faites pas confiance à votre serviteur il y a le single en dessous pour vous saloper les oreilles. Moi je retourne écouter un chef-d'oeuvre nommé Big Echo, dont chacun des titres valaient mieux que tout un disque de Pop Etc.

2/10

Label: Beggars Banquet

Sortie: 12 Juin 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by PallMall - dans Chroniques d'albums
commenter cet article

commentaires