Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 16:49

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51TDJWbybSL._SL500_AA300_.jpg

 

Une belle tramp(e)

Lors de la parution -quasi confidentielle- de Because I was in love, un premier album folk profondément mélancolique et introspectif fait de quelques bouts de ficelle (guitare/chant), personne n'aurait parié que Sharon Van Etten puisse sortir de la masse considérable de songwriters féminines apparues ces dernières années. Si, il y avait cette voix, fragile et affirmée en même temps, mais quelque chose de tristement limité musicalement. Une erreur réparée sur le plus bluesy Epic, sorti en 2010, où le groupe l'accompagnant donnait le rebond nécessaire à des paroles réalistes, disséquant ses relations sentimentales avec ce ton cérémonial qui va faire sa marque de fabrique.
Pour une artiste qui n'a cessé de bouger: du New Jersey au Tennessee puis New York, et du label Language of Stone à Jagjaguwar aujourd'hui, un titre comme Tramp ("vagabond", mais aussi "femme de mauvaise vie" en anglais) était tout désigné. Et la musique de Van Etten prend doucement mais sûrement un son plus vicieux, avec ici des guitares plus rock ("Warsaw" et "Serpents") et là une batterie martiale ("Magic Chords"). Dans les grandes lignes, les mélodies se font planantes, douces-amères, baignées dans des arrangements délicats (piano, ukulélé, trompette). Ses textes sont encore obsédés par les non-dits, les douleurs cachées, le mensonge amoureux, décrits avec une justesse qui force l'admiration.

Sharon Van Etten affirme sa personnalité sur Tramp: que cela soit sur le blues-jazz "Magic Chords" en femme fatale, ou sur le déchirant "Ask"  en déballant son sac avec une sollennité qui donne des frissons. Si on ajoute que le disque a bénéficié de la participation de gens forts respectables (Julianna Barwick, Matt Barrick des Walkmen, Zach Condon de Beirut, Aaron et Bryce Dessner de The National, et Jenn Wasner de Wye Oak),vous comprendrez qu'il y a quelque chose d'important qui se passe ici. Si on trouve la délicatesse de Feist dans Tramp, on y décelle aussi la froide beauté de Marissa Nadler et la désespérance  de Lisa Germano (période Lullaby for liquid pig). Nous pouvons dès lors utiliser au sens le plus strict, l'expression "chef d'oeuvre".


Sortie: 7 Février 2012
Label: Jagjaguwar

http://sharonvanetten.com/

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires