Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 13:10

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41PXu%2BHC2bL._SL500_AA300_.jpg

Porno-soft

Chroniquer le second disque des XX sur une plate-forme sans aucune contrainte ou pression comme /Taste pourrait sembler sans intérêt, seulement le cas de Coexist est trop intéressant pour passer outre. Voyons voir: trio de pop minimaliste froide et déprimée, The XX ont berné un paquet de monde avec un premier album éponyme qui contenait, avouons-le, quelques titres séducteurs à l'amateurisme mignon. L'éternelle attraction d'un duo homme-femme (plutôt garçon-fille quand on écoute les paroles tournant vers le "dois-je éteindre la lumière et te faire une fellation pour régler notre conflit emo-spirituel ?") avait ajouté le piment nécessaire à ces très modestes mélodies. Le reste n'est que budget promo et réutilisation des passages catchy dans des pubs et des reportages sur un fermier cherchant une jolie jeune femme assez avide pour passer les dix prochaines années dans le Vercors et hériter d'un pactole conséquent. Mais je m'égare.

 

Autant dire qu'un second album aurait pu sembler inutile s'il n'y avait pas un virage conséquent de prévu, quelque chose qui prouve qu'on a pas juste tendu l'oreille pour mieux entendre le bruit des vagues. Coexist est hélas plus ennuyeux qu'une ballade en automne sur le port de Rouen, avec votre grand-mère arthritique qui se plaint des galets et le ciel qui vous inspire le suicide. Le groupe a tenté de refaire le même disque en laissant Jamie XX, leur dj/producteur, installer encore plus ses beats et ses plages ambiant pour combler les trous béants dans la composition. Le thème n'est plus le sexe mais l'amour frustré, donc vos mouchoirs seront toujours nécessaires mais pas pour la même occupation. Du silence, des rythmiques paraisseuses, des lignes de chant au bord de l'apnée, des guitares effleurées ... Mais la magie n'opère plus. Certains vous vendront ça comme un rêve éveillé à l'univers fascinant, libre à vous de boire à leur fontaine, nous on aime pas l'eau croupie.

4/10 

Label: Beggars Banquet

Sortie: 10 Septembre

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Pikapika - dans Chroniques d'albums
commenter cet article

commentaires