Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 00:27

http://img442.imageshack.us/img442/2493/imag1301.jpg

A première vue, le Ty Segall Band a tout du groupe de garage-rock San Franciscain: un bassiste en t-shirt ringard multicolore et délavé (Mikal Cronin), une batteuse tatouée jusqu'à l'os maigre comme un clou mais terriblement sexy (Emily Rose Epstein), un second guitariste salement rasé aux cheveux longs et tête de roadie (Charles Moothart) et puis il y a la star. Ty Segall est un de ces gosses californiens au physique de skateur, chevelure blonde ébouriffée, regard lumineux et une énergie capable de bouffer toutes les attentions. Ce soir sera un concert exceptionnel par bien des aspects. Tout d'abord, Ty Segall Band est une formation qui vous assomme les tympans et les ossatures avec un talent monumental: "Thank God For The Sinner" et son refrain heavy as shit fait décoller, "You're The Doctor" trempe les jeans, "Finger" offre un faux répis pour exploser dans un bain de fuzz sanglant, on est happé la gueule contre l'ampli du début à la fin du carnage ... Exceptionnel, aussi, car le dernier tiers du concert est jonché de coupures de courant, obligeant le groupe à hacher ses titres, mais toujours avec le sourire, Segall s'amusant même à continuer ses mimiques de rockstar du quartier en attendant le retour du courant.

http://img543.imageshack.us/img543/8034/imag1279i.jpgCertains dans le public sont joueurs. Une coupure ? "Drum solo !" crie le plus aviné. Ty Segall décide de partir dans le public au dernier morceau ? Son pied de micro disparaitra dans la foule et quelques fanfarons tenteront de jouer sur sa mustang qui restera traumatisée. Epique bonus, un fan monté sur scène réussit à faire tomber la grosse caisse. Tout ceci avec la bande-son d'une rock party fièvreuse où les Stooges et MC5 tentent de faire de la pop. Tout est joué comme si le monde s'écroulait, on entend rien et on entend tout en même temps. Une heure et quart de concert dans les pattes, ils partent. Vexés d'être gentillement maltraités par de jeunes excités ? Même pas, retour une minute après (après plusieurs coupures d'électricité, une batterie foutue par terre et un pied de micro volé donc) pour reprendre le "Paranoid" de Black Sabbath, version bourrasque sonique avec solos de trois heures débile. On lache nos dernières forces ... coupure de courant. On la refait du début ? Bien sûr. Ty Segall, un type besogneux, fun et humble. 

http://img35.imageshack.us/img35/7128/imag1284bw.jpghttp://img210.imageshack.us/img210/4867/imag1296l.jpghttp://img545.imageshack.us/img545/3591/imag1293p.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xavier 14/11/2012 15:54

ouaip, super concert ! par contre je m'insurge, je n'étais (malheureusement) pas du tout aviné puisque j'étais le SAM de service ce soir là....
un (plus du tout) jeune excité qui avait bien besoin de se défouler et qui a atterri au bon endroit. à plus

mon article:
http://blinkinglights.musicblog.fr/3000435/TY-SEGALL-Lundi-12-Novembre-2012-Le-Clacson-OULLINS/