Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 18:19

Ok, ce blog est une sorte de chaos intégral, mais c'est pas pour ça qu'un second agenda de concert janvier-février 2013 des concerts à voir dans notre belle cité des lumières (©Gerard Collomb) n'est pas nécessaire. Une fois de plus on va tenter de privilégier l'underground, la découverte, en saupoudrant de quelques plus gros noms qui méritent de puiser dans son PEL (ou son livret jeune, si tu l'es encore, sale jeune).
C'est parti:

 

Holograms @ Sonic le 20/01/13

http://www.plusonemagazine.com/communities/5/004/005/438/285/images/4582090778.jpg

Ma grand-mère est malade, mon chien est mort, ma meuf m'a quitté, j'ai le boulot demain: AUCUNE excuse ne pourra être acceptée pour louper la découverte punk 2012. Un chanteur au fond d'un égoût à la gouaille british (pourtant ils viennent de Stockholm, allez comprendre), des guitares noisy crasseuses juste à point, une basse tendue comme un slip sale et une couche de synthé vrombissant pour la touche pop: la recette fait mouche à la première écoute, et à la centième. C'est leur première fois à Lyon, c'est dans une péniche plus petite que ta colocation, donc le public et le groupe seront chauds comme des patates.

Prévente 8 euros sur YesGolive // 10 euros sur place . Event Facebook

        

 

Aline (+ Motorama) @ Marché Gare 05/02/13

http://img.over-blog.com/425x425/3/42/73/40/aline9hdef_photofrankloriou1-425x425.jpg

Aline, si vous n'avez pas vu leur couverture de Magic ce mois-ci, et si vous ne les croisez pas au détour d'une édition des Inrocks, d'une chronique sur France Inter, ou autre média qu'on appelle rapidement "bobo", c'est le buzz français de 2013. Mais les anciens Young Michelin sont bien plus qu'une hype: grace à leur premier album Regarde Le Ciel (chroniqué ici) ils offrent la confirmation qu'ils sont le croisement parfait des Smiths, Daho, The Cure et qu'ils renvoient même au tapis les derniers prétendant à la pop 80's de nos contrées. Les paroles sont intelligentes, simples et justes, les refrains sont des ravissements extatiques, tout est clair rapidement: on peut enfin être d'accord avec l'intelligentsia qui se pâme au Midi Festival l'été. Si vous n'êtes pas convaincus, un live acoustique qui pue la classe internationale juste en dessous.

10 euros pour les abonnés Marché Gare // 12e en prévente Digitick // 14e sur place

          

 

Le Singe Blanc (+O) @ Kraspek Myzik 28/01/13

http://www.lespotagersnatures.org/IMG/arton102.jpg

Le Singe Blanc (Metz) est une association de cavalcades post-punk indirectement dansantes, souvent bien barrées, crée par trois énergumènes sans véritable notion du bon, ou même du mauvais goût. C'est comme danser le kazachok sur du Faith No More, ou écouter un vinyle de Fugazi rayé à la mauvaise vitesse, c'est étrangement libérateur et pourtant sacrément ridicule à première vue (d'ailleurs ils s'étiquettent "zouk-core", LAULE). Quand l'efficacité et l'énergie l'emporte sur la classe dans le monde des basses virulentes et des batteries frigides, Le Singe Blanc siège sur un trône, en peignoir, le middle-finger levé.

6 euros (+2e pour la carte de membre Kraspek)

          

 

Wave Machines @ Epicerie Moderne, Feyzin 12/02/13

http://mybandmarket.com/blog/wp-content/uploads/2012/09/wave-machines.jpeg

Comment survivre à cet Hiver bi-polaire qui provoque le nervous-breakdown de tout un chacun (souviens toi de ton 24 décembre en t-shirt et ton 1er janvier en pull en laine) sans un peu de pop chaloupée avec falsetto disco ? Rajoutez à la sauce une basse et une batterie funky et vous coulisserez votre tête comme un Jim Carrey tentant de pécho la première blondasse à l'horizon. Wave Machines, de Liverpool, promettent de ne pas ramener la pluie dans nos coeurs mais un peu de chaleur dans nos bassins.

Offert aux adhérents / 12 euros en préventes / 14 sur place

 

Mono (+ Dirk Serries Microphonics) @ Epicerie Moderne, Feyzin 19/02/13

http://crackmagazine.net/wp-content/uploads/2012/11/mono.jpg

Mono est le pilier du post-rock japonais, d'ailleurs c'est un pilier du post-rock tout court. Le vrai, celui qui te fait chouiner ta maman un joint à la main et le regard perdu dans ton écran d'ordinateur qui ne fait plus aucun sens. Mono, c'est de la tendresse, un piano majestueux et des montées de guitares comme un coeur soulevé par la beauté de l'Himalaya, c'est une aventure épique qui ne laissera passer que les âmes les plus sincères dans son tourbillon de grandeur et d'espoir. Bref, Mono, en live (et prenez moi pour témoin, les ayant déjà croisé il y a quelques années), c'est autrement plus épique que le Seigneur des Anneaux ou Game Of Thrones. Un concert en mode catharsis et expiation des pêchés qu'aucun fan de prenage aux tripes ne peut louper.

9 euros pour abonnés / 11 en prévente // 13 sur place

          

Partager cet article

Repost 0
Published by Hank - dans Les news
commenter cet article

commentaires