Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 17:18

http://www.pictureshack.us/images/28490_IMG_2840.JPG

 

Mac DeMarco est un nom qui buzz pas mal ces temps-ci dans l'indie-blog-micro-sphère, mais comme c'est un gars simple habillé avec une chemise 3 fois trop grande pour lui, une casquette pourrie de pêcheur de saumon, et un jean troué, ou plutôt ouvert au niveau des genoux, on devine que c'est pas le genre à scruter Twitter, Facebook, ou tout simplement Pitchfork. Grand bien lui fasse. Pour retrouver le canadien, il suffit d'aller dans le "backstage" du Sonic, ironiquement à l'opposé de la scène, vu qu'on est dans un bateau assez menu. "J'arrive dans une minute je vais me brosser les dents", quand je vous disais que ce n'est pas une rockstar ...

 

http://www.pictureshack.us/images/24363_IMG_2847.JPG

 

Salut Mac, alors tu arrives à Lyon pendant la Fête des Lumières, c'est un peu le bordel dans cette période, t'as pu en voir un bout ?

On a vu un groupe de gens qui fixaient quelques ballons dans la rue, ça doit faire partie du festival ... J'ai passé mon temps allongé dans le van alors je voyais surtout des lumières et le haut des arbres.

 

Passons à la musique. Je me disais en écoutant 2, ton second album, que ta musique donne souvent l'impression de tanguer, de tituber on pourrait dire, comme un navire dont tu serais le capitaine éméché. (rires du backing band dans les backstage)

Ouais on peut dire ça ! D'ailleurs au moment où tu dis ça le bateau est en train de tanguer ...

 

Ce soir, ironiquement, tu joues sur un bateau, tu penses qu'il va y avoir une connexion, tu vas être plus à l'aise, ça va être un show spécial ? 

Ouais je pense que ça va être spécial, de la musique alcoolisé ... on va se bourrer la gueule ce soir (sur un ton extrêmement serein).

 

Sur ton deuxième album, tu as choisis d'avoir une meilleure production, des guitares plus clean, des vraies parties de batterie sur tous les morceaux, même le chant est différent, plus en avant, peut-être plus confiant ...

Le premier album a commencé comme un projet bizarre, une blague un peu, tout a été ralenti sur les pistes, y compris ma voix. Du coup 2 correspond plus à la façon dont je chante normalement je pense.

 

 

 

Tu en a eu marre du son lo-fi que tu avais ? Est ce que tu pensais qu'avoir un son plus propre te permettait de mettre en avant tes capacités de songwriter ?

Je sais pas, quand j'ai fais cet album (2) j'essayais déjà de faire des choses plus jolies au niveau qualité du son, j'ai commencé avec une sorte d'idée d'arnaque en essayant de sonner comme Elvis. Au final je voulais juste faire de bons enregistrements à la maison.

 

Tu as enregistré tout par toi même ? Même la batterie ?

Oui j'ai tout fait moi même.

 

Pour revenir sur le lo-fi, est ce que tu vois ça comme le début de quelque chose qui évolue forcément vers un truc plus mature ?

Je sais pas, je pense que le lo-fi peut être un bon moyen de donner un goût supplémentaire à un morceau. Par exemple sur le dernier Ariel Pink, certains morceaux sont enregistrés dans un studio mais ils font exprès de les faire sonner lo-fi ... Par exemple les trucs que je faisais avant mon premier album dans d'autres groupes sonnaient déjà plutôt clean. C'est juste un truc fun avec lequel jouer quelques fois.

 

J'ai pu lire dans certaines interviews sur le net que le morceau "Ode To Viceroy" était dédié à une marque de cigarettes, qui n'est pas disponible en Europe d'ailleurs. Tu peux nous expliquer comment c'est venu et pourquoi faire une chanson sur cette marque particulière ?

On traversait les USA pour aller à un show à New-York,  et en repartant on a tous acheté quelques paquets de ces clopes américaines dégueulasses, des "Sheriff", ça vaut genre 20 dollars pour 400 clopes environ. Donc j'ai fumé ça pendant tout l'enregistrement du dernier album, et "Viceroy" est la dernière chanson que dont j'ai écrit le texte, et que j'ai enregistré. Et juste avant de l'écrire je venais de finir ma cartouche de Sheriff, et je me suis dis "Tiens j'vais aller me racheter un paquet de Viceroy", c'était un peu comme revenir avec une vieille ex-copine. Alors j'ai décidé d'écrire une chanson d'amour là dessus.

 

Sur la plupart des morceaux du dernier album, comme "Cooking up something good", tu décris un personnage d'adolescent glandeur qui passe ses journées à ne rien faire dans sa chambre, qui ne cherche pas de boulot, qui n'a pas vraiment de but dans la vie. Est ce que c'est un personnage inventé ou une vraie description de toi même ?
Je pense que c'est une description de moi même dans cette période ou j'ai écrit l'album. J'ai enregistré quasi au même moment que l'écriture des titres, et puis généralement tu écris sur ta vie. Et tout ce que je fais c'est rester assis sur le canapé en sous-vêtements ... C'est l'image de ces moments où je faisais ... rien en fait.

 

Après l'enregistrement, tu es parti en tournée, tu commences à avoir un peu de succès, à jouer tous les soirs quasiment, est ce que tu vois l'album comme un vieux souvenir, une sorte de témoignage d'une vie qui fait définitivement partie du passé ? 

En fait l'album me parait déjà vieux, ça date de juin, mais le label met quelques mois pour sortir le disque. C'est drôle parce que j'ai le souvenir de l'enregistrement mais avec ces gars là (le groupe à coté de lui, batteur, guitariste et bassiste) je réarrange les chansons en live et c'est un truc différent. Je m'ennuierai si je devais rejouer les même chansons tout le temps, genre j'arrive "Oh on est à Lyon, hop j'vais chanter My Kinda Woman ...".


Alors finalement t'as décroché le seul boulot que tu voulais non ?

Je sais pas mec, j'adore ça, mais je considère pas ça comme un boulot. La définition d'un travail, c'est un truc que t'as pas envie de faire. Là c'est juste tranquille, relaxant, on est en vacances quoi.

 

Le très recommandable 2 de Mac DeMarco est sorti chez CapturedTracks et dispo dans toutes vos bonnes épiceries.

 


Repost 0
Published by Hank - dans Interviews
commenter cet article